Crise Covid-19 en Europe : le constat de nos voisins du Luxembourg sur leurs recrutements
23312
post-template-default,single,single-post,postid-23312,single-format-standard,ajax_updown_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-4.2,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.1,vc_responsive,elementor-default,elementor-kit-23144
HRBP constat

Crise Covid-19 en Europe : le constat de nos voisins du Luxembourg sur leurs recrutements

Temps de lecture 4 minutes

Dogfinance.com – 03/06/2020

Le Luxembourg, 2ème place financière mondiale des fonds d’investissement, voit transiter chaque jour plus de 200.000 frontaliers travailleurs, rassemblant au total plus de 170 nationalités différentes.

Dans le contexte particulier et unique de la crise sanitaire mondiale du covid-19, comment nos voisins ont appréhendé le confinement ? Comment les entreprises luxembourgeoises se sont adaptées pour concilier culture transfrontalière et confinement ? Les recrutements sont-ils toujours au rendez-vous ?

Sandrine Ribonnet, DRH de l’entreprise d’asset management Eurizon Capital « Le confinement a été un accélérateur du Smart Working et de nouvelles façons de travailler avec une meilleure gestion du temps de travail. Nous continuons à recruter pour des postes administratifs. Le recrutement est centralisé par notre maison-mère et les entretiens des candidats se font par Skype. »

Romain Tisne, Partner chez Talantlers, centre d’expertise sur les problématiques RH techniques « Bien entendu, notre business a été impacté, tant sur le recrutement que les formations ou les projets. Mais nous avons la chance de travailler avec des grands groupes qui, d’une part, ont repoussé les programmes d’intervention (sans les annuler) et d’autre part, nous ont soutenus en nous proposant de les accompagner sur d’autres sujets. »

Christian Strasser, Directeur Général de LALUX Assurances « Nous avons réussi à pouvoir garantir la continuité de notre fonctionnement en travaillant quasi exclusivement en « home working ». De sorte que nos clients ne ressentent pas – voire très peu – de répercussions dans leurs échanges au quotidien avec nous. La qualité des échanges se perd par contre car ceux-ci ne sont pas aussi riches, ni via téléphone ni via conférence vidéo »

Le confinement a permis d’entreprendre également des nouvelles initiatives, permettant de palier ce manque de contact social engendré par le confinement : Carline François, HR Executive dans le cabinet d’avocats international Allen & Overy « Nous proposons des cours de yoga en ligne, des conseils sur le sommeil, des ateliers DIY, des quizz sont en place. […] Nous avons organisé un webinar sur la parentalité, et avons organisé un workshop virtuel pendant lequel une architecte et décoratrice nous a conseillé sur l’amélioration de notre espace de home office. »

Quelques points positifs ressortent

Romain Tisne de Talantlers « Ce mode de travail semble moins riche car il permet moins de feedbacks croisés en cours de route, mais il permet un « go-to-market » beaucoup plus rapide une fois les commentaires finaux centralisés et actés. »

Aurélie Marchione, HR Manager de BearingPoint Luxembourg « Ce qui est tout de même marquant c’est de voir avec quelle facilité tout le monde s’est adapté à la situation et comment le business a pu continuer même pendant cette crise. »

Rémi Fouilloy, Directeur Général du groupe de conseil en recrutement Morgan Philips au Luxembourg « Cette accélération forcée va être bénéfique pour certaines structures qui vont ainsi démystifier cette flexibilité et la rendre possible à long terme. J’ai pu également observer beaucoup de bienveillance dans les relations d’affaires avec nos clients et nos partenaires et cela démontre que face à un contexte très grave et anxiogène la solidarité a encore une raison d’être. »

L’impact de la crise sanitaire sur le recrutement

Romain Tisne de Talantlers « Pour avoir moi-même connu la crise de 2009 en tant que recruteur au sein d’un très grand cabinet de recrutement, je dois admettre que celle-ci est assez différente. Nous avons des mandats très intéressants mais les candidats montrent maintenant une forme de retenue ce qui nous oblige presque plus à « défendre » ou « vendre » les positions auprès des candidats que le contraire. »

Rémi Fouilloy de Morgan Philips « Dès le début du confinement, l’impact a été immédiat les employeurs ont dû soit s’adapter immédiatement à des mesures très strictes pour continuer à travailler à distance. Soit stopper leur activité. Certains secteurs de l’économie sont peu ou pas impactés par la crise sanitaire. »

Est-ce le bon moment pour trouver des opportunités à Luxembourg ?

Certains groupes ont pris le parti de ralentir leurs recrutements comme BearingPoint Luxembourg. Aurélie Marchione, HR Manager, nous raconte « Le recrutement a été un des premiers secteurs impactés par la crise chez nous. Nous avons ralenti le rythme des entretiens et tout s’est fait à distance. Ce qui compte le plus pour nous est de maintenir le contact avec les candidats.»

Pour autant, d’autres exemples prennent des chemins différents. Rémi Fouilloy, Directeur Général du groupe de conseil en recrutement Morgan Philips au Luxembourg nous fait un état des lieux « Même si notre activité est ralentie, nous avons toujours des mandats de recrutement en cours […] Les profils les plus demandés sur la place luxembourgeoise actuellement concernent les domaines règlementaires (juristes, spécialistes de la compliance). Le risque opérationnel et les métiers de l’IT au sens large et à tous niveaux. Les compétences comptables sont également toujours sollicitées. Plusieurs de nos clients se sont même décidés à recruter sans avoir rencontré physiquement les candidats sélectionnés après des entretiens vidéo alors même que cette démarche n’aurait pas été envisageable pour certains d’entre eux il y a quelques semaines. »

Le secteur juridique propose toujours beaucoup d’opportunités, comme nous relate Carline François de Allen & Overy « Nos recrutements se poursuivent mais nous restons prudents et recrutons uniquement pour les postes essentiels. Identifiés avant la crise que ce soit dans le domaine juridique ou support. Par contre, chose complètement inédite, la prise de poste de nos « nouveaux » se fait en télétravail avec rencontre virtuelle des collègues. »

Même si le contexte actuel pourrait ne pas s’y prêter, le Luxembourg regorge de belles opportunités !

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.